FAQ

Même s’il y a de l’ombre uniquement sur une seule cellule, cela conduit à une réduction massive de la puissance.

Oui, on peut inscrire le module solaire à la RPC. L’installation photovoltaïque doit par contre être authentifiée par le fournisseur d’électricité et ceci nécessite à nouveau d’annoncer la mise en exploitation de l’installation. En tant que locataire, il faut obtenir un accord signé par le propriétaire foncier. Toutes ces démarches ne valent pas vraiment la peine pour un module solaire, les démarches et les coûts seront plus élevés que le bénéfice escompté! (maximum 30% de la valeur du module)

Si vous souhaitez quand même faire ces démarches, allez sur la page correspondante sur Swissgrid.

Cela peut prendre quelques minutes jusqu’à ce que l’onduleur se soit synchronisé avec le réseau.
Si après quelque temps cela ne fonctionne toujours pas, il est possible qu’il y ait une inversion des phases au point d’alimentation du réseau (facteur de puissance) ce qui expliquerait que le compteur ne fonctionne pas de façon normale. Dans ce cas, prenez contact avec la société qui a fourni le module solaire

Vous pouvez vous référer à la norme 233.0710d de l’inspection fédérale des installations à courant fort (ESTI). Des installations fixes ou mobiles produisant de l’énergie au-dessous de 3 kW sur le réseau parallèle, ne doivent pas correspondre à un modèle (selon l’OPIE Dr. 734.35) ni être annoncées (selon lOIBT Dr. 734.27 Art. 23) auprès de l’ESTI. Il n’est pas non plus obligatoire de les annoncer auprès de l’opérateur du réseau (selon l’OIBT Dr. 734.27 Art. 23 al. 1). Annoncer l’installation n’est pas nécessairement obligatoire cependant certains fournisseurs d’électricité l’exigent, ceci conformément à leurs statuts. Nous recommandons d’annoncer par écrit à l’opérateur du réseau local l’installation d’un module solaire.

D’ailleurs dans sa stratégie énergétique 2050, le gouvernement souhaite explicitement un surplus d’alimentation. Droit sur la consommation personnelle d’énergie: les producteurs d’énergie fossile et renouvelable reçoivent le droit explicite d’utiliser entièrement ou en partie l’énergie qu’ils ont produite sur le lieu de cette production (propre consommation). Seule l’énergie alimentant effectivement le réseau sera prise en compte et décomptée. Source OFEN

Nous nous référons sur ce point à une remarque de l’ESTI. « Les installations photovoltaïques dites Plug & Play sont en substance des installations prêtes à brancher. Elles peuvent typiquement être suspendues à une balustrade de balcon et être raccordées à une prise électrique. » Le recours à un électricien n’est donc pas nécessaire. Mais dès que des charpentes de poste et/ou des installations électriques comprises dans le sens de l’ordonnance sur les installations électriques à basse tension (OIBT Dr. 734.27) et/ou le câblage de plusieurs appareils sont nécessaires alors le NIBT 2010, chapitre 7.12 devient valable. Le recours à un électricien qualifié (d’une entreprise concessionnaire) est obligatoire, car l’installation est comprise dans le sens de l’OIBT et doit être traitée en tant que telle.
En cas de doute, nous vous recommandons en tous les cas de faire appel à un électricien qualifié.

La situation légale est différente d’un canton à l’autre. La commune a toujours le dernier mot. En cas de doute, il est judicieux de prendre contact avec les autorités compétentes en matière de construction. Chaque contrat de bail ou règlement de copropriété a ses particularités. En cas de doute, il serait judicieux de contacter sa régie ou l’administrateur de la copropriété.

Non! Chaque module solaire possède une unité de couplage au réseau qui est normalement accolée à l’onduleur, ce qui correspond aux normes de sécurité en vigueur. Il n’y a pas de tension alternative au bout de la fiche lorsqu’on la retire ce qui rend donc l’installation totalement sûre.

Le courant produit par le module solaire sert premièrement à couvrir sa propre consommation de courant. Le courant solaire produit est donc automatiquement utilisé pour le stand-by de divers appareils, pour charger un vélo électrique ou pour alimenter le frigo par exemple. Celui-ci est donc soustrait de la facture d’électricité. Le surplus est automatiquement injecté dans le réseau électrique général. Certains compteurs (les compteurs Ferraris avec une plaque tournante) tournent en sens inverse. Il est possible d’exiger auprès du distributeur d’électricité que l’immeuble soit également équipé d’un compteur qui peut tourner en sens inverse. Si l’état du compteur est négatif à la fin de la période de facturation, le fournisseur d’électricité est autorisé à facturer en compensation une taxe d’utilisation du réseau de 8% sur le prix du courant.

Le bac en plastique est une solution simple pour disposer les modules sur un toit plat, une terrasse ou dans le jardin. Il faut déposer le bac à l’endroit désiré et le lester (avec du gravier, du sable, des cailloux, des dalles de jardin, etc.) . L’installation est ensuite vissée au bac. Il est également possible d’utiliser un support en aluminium. Le bac est désormais également disponible dans notre boutique.

En respectant les règles de montage du module et en utilisant le matériel de fixation fourni de manière correcte, la fixation est stable et résiste au vent. La fixation est sous votre responsabilité. En cas de doute, référez-vous à un monteur spécialisé,  la fixation s’effectue sous votre propre responsabilité.e

Sur les compteurs qu’on trouve habituellement dans les maisons, les trois phases sont mesurées séparément si bien que le mesure est vraie indépendamment de le charge qu’il y a sur chaque phase.

Landys & Gyr a installé au total 3 millions de compteurs en Suisse, environ 2 à 2.5 millions de ces compteurs sont des compteurs Ferraris. Tous les compteurs domestiques fonctionnent en principe sur le mode A (le mode Ferraris) ce qui signifie que c’est toujours la somme des trois phases qui est décisive. Les compteurs Ferraris, à part quelques rares exceptions, ne possèdent pas de système de blocage permettant au compteur de tourner en sens inverse. Pour savoir si le compteur permet de compter en sens inverse, il faut vérifier si un petit « h » est visible dans la signalétique. Si oui alors le compteur peut compter en sens inverse.

Vous pouvez construire ou vous faire construire un prolongement par un artisan.  Ou aller dans un brico-shop et acheter un support à bac de géranium pour faire vous-même une adaptation.